Quinquennat, Acte 2 : Refonder la confiance avec les français

Le président de la République s’exprimait hier en conclusion du Grand débat national qu’il avait initié le 15 janvier dernier. Tout au long de cet événement d’une ampleur inédite sous la Vème République, des aspirations citoyennes se sont fait jour lors des réunions publiques organisées partout en France, ainsi qu’au sein des contributions récoltées ces derniers mois.

À la lumière des attentes ainsi exprimées par les Français, cette allocution suivie d’une conférence de presse a permis au chef de l’État de dresser à grands traits les lignes d’action qu’il entend désormais suivre afin de poursuivre utilement les grandes transformations entreprises pour notre pays.

Conformément à l’importance accordé par les Français à la question de la revalorisation de leur pouvoir d’achat, le président a annoncé plusieurs mesures devant permettre de palier l’inquiétude croissante de certains ménages, notamment les plus précaires.

Lutter contre les injustices fiscales

Ainsi, le minimum contributif, qui correspond à la valeur plancher des pensions de retraite, sera augmenté, passant de 637 euros à 1.000 euros, soit une revalorisation de près de 30%. S’agissant des retraités, le chef de l’État a confirmé que les plus modestes d’entre eux (percevant moins de 2.000€ par mois) verront leurs pensions réindexées sur l’inflation à compter de janvier prochain. Cette mesure devrait progressivement s’étendre à l’ensemble des retraites d’ici à 2021. Par ailleurs, et contrairement à ce que laissaient entendre certaines rumeurs, le président a démenti une hypothétique modification de l’âge légal de départ à la retraite, qui demeurera fixé à 62 ans a posteriori de la réforme à venir.

Dans le prolongement des annonces touchant à la justice sociale, le président a également annoncé la suppression de niches fiscales profitant actuellement aux entreprises, ainsi qu’une diminution de l’impôt sur le revenu au bénéfice des classes moyennes. Applicable dès janvier prochain, cette baisse impactera 15 millions de foyers fiscaux et sera de l’ordre de 10% pour les contribuables concernés.

Changer en profondeur la démocratie, l’organisation de l’État et l’administration

S’agissant de la citoyenneté et des moyens d’expression démocratique, autre thématique largement abordée lors du Grand débat national, le président de la République est revenu sur la réforme institutionnelle envisagée par l’exécutif, dont l’examen n’avait pu se poursuivre durant l’été 2018 en raison de l’obstruction parlementaire menée par l’opposition à cette occasion. Pour rappel, les mesures phares de ce texte concerne la diminution du nombre de parlementaires, associée à l’introduction d’une dose de proportionnelle lors des élections législatives, afin d’asseoir davantage la légitimité politique des élus de la Nation, largement décriés par les tenants d’une pensée antiparlementariste qui n’a cessé de croître ces dernières années. De même, le droit de pétition permettant d’interpeller les élus territoriaux sera renforcé afin que les citoyens puissent davantage s’approprier les enjeux de la vie publique locale. En parallèle, le seuil permettant de déclencher à l’échelle nationale un référendum d’initiative partagée passera de 4,7 millions de citoyens à 1 million.

Conscient de l’attachement aux services publics, le chef de l’État a annoncé que des maisons de services au public, renommées pour l’occasion maisons « France services » seront implantées dans les 4.000 cantons constituant le territoire français. Ces établissements de proximité regrouperont en leur sein des services publics comme la Caisse d’allocations familiales, Pôle emploi ou encore l’Assurance maladie afin de permettre aux citoyens résidant en zones extra-urbaines de bénéficier d’un accès plein et entier à ces derniers. Cette annonce s’inscrit en parallèle de la volonté de l’exécutif d’accélérer le processus de décentralisation entamé depuis plusieurs années déjà, et devant accorder aux territoires le bénéfice de financements et de responsabilités adaptées à leurs particularismes. Enfin, la suppression de l’École nationale d’administration (ENA) annoncée par le chef de l’État doit être entendue comme le préambule d’une disparition progressive des grands corps de la fonction publique au profit d’une organisation plus efficace de la haute administration.

Accompagner les grands changements : climat et vieillissement

La transition écologique, dernier point soulevé à l’occasion du Grand débat national, a fait l’objet de deux annonces de part du président. La première concerne la création d’un Conseil de défense écologique, organe de gouvernance qui sera chargé de mettre en cohérence les actions entreprises en faveur de la transition écologique. Il s’agit en effet d’une problématique aussi complexe qu’elle est importante, celle-ci impliquant entre autres les champs économique, sanitaire ou encore scientifique. La seconde porte création d’une assemblée composée de 150 citoyens tirés au sort, et qui seront chargés de présenter au Parlement, voire à la Nation entière par le biais d’un référendum, des conclusions sur les démarches à entreprendre afin de mener au mieux une transition écologique dont on sait qu’elle fait parfois l’objet d’injonctions contradictoires. Si cette thématique peut parfois opposer nos concitoyens, elle n’en demeure pas moins une composante vitale de notre avenir commun, et requiert sinon un consensus, du moins une légitimité permettant dans un premier temps une prise de décision puis, in fine, des actions concrètes en faveur de la préservation de notre environnement.

Si le besoin de transformation dont notre pays a besoin ne se dément pas, ces derniers mois ont démontré que ce changement devait se faire avec davantage de justesse et, sans doute, avec plus de célérité. La combinaison de ces deux impératifs, nous la devons aux Françaises et aux Français. Il s’agit maintenant d’engager au mieux les grands chantiers impulsés par les annonces présidentielles, et de les mener à leur terme. Dans l’intérêt de toutes et tous.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s